1% artistique / Centre de formation des Apprentis de Lagord (Charentes Maritimes)

La Région Nouvelle-Aquitaine, maître d’ouvrage de l’opération, fidèle à son attachement à la présence d’œuvres d’art contemporain dans les constructions neuves qu’elle commandite, souhaite que ce bâtiment bénéficie d’une intervention artistique, contribuant à son attrait et à sa qualité générale.

D’une surface totale de 16 000 m2, le bâtiment accueille 1 500 apprentis et leurs 140 enseignants, pour des parcours de formation relevant des métiers de l’alimentaire (cuisinier, serveur, boulanger, pâtissier, boucher…), des métiers de services (coiffeur, esthéticienne, vente, primeurs) et des métiers du bâtiment (carreleur, maçon, électricien, plombier…). Conçu par les agences Duclos-Gaudin-Riboulot Architectes et Créa’tures, il a été livré à la rentrée scolaire de septembre 2018 et officiellement inauguré le 26 mars 2019.
Situé dans le parc technologique Atlantech « bas carbone », il s’appuie sur une démarche environnementale très volontariste, tant en terme d’intégration dans le site que de consommation d’énergie et de confort d’usage.
La procédure est lancée dans le respect du décret n° 2002-677 du 29 avril 2002 modifié par le décret n° 2005-90 du 4 février 2005 relatif à l'obligation de décoration des constructions publiques.

UNE PROCÉDURE UNIQUE POUR TROIS LAURÉATS
La particularité de la présente démarche de « 1% artistique » est qu’elle débouchera sur l’identification de trois lauréats, artistes ou collectifs d’artistes, qui produiront chacun une œuvre ou intervention artistique distincte et se partageront pour cela à parts égales l’enveloppe financière allouée à l’opération.

SOUHAIT D’ORIENTATION DES ŒUVRES ET/OU INTERVENTIONS ARTISTIQUES
Il est souhaité que les œuvres et/ou interventions artistiques résonnent, d’une manière ou d’une autre, avec les éléments clés du programme architectural dans lequel elles s’inscriront. Elles pourraient par exemple renvoyer à l’une et/ou l’autre des dimensions suivantes :
- A la destination du bâtiment, lieu de formation à des métiers et donc de pratiques techniques et de transmission pédagogique.
- A sa conception respectueuse de l’environnement.
- A sa situation géographique, à quelques kilomètres du centre de La Rochelle, port atlantique.
Les impératifs de sécurité, d’accessibilité, de pérennité, de compatibilité avec le fonctionnement du bâtiment seront pris en compte.

ESPACES D’INTERVENTION POSSIBLES
Des espaces d’intervention possible ont été identifiés pour le déploiement de la commande artistique. Il s’agit :
- Pour les espaces extérieurs : du parvis d’accès à l’entrée principale et d’un cheminement longeant la façade sud de l’immeuble, jouxtant un étang artificiel
- Pour les espaces intérieurs : de la « rue intérieure » espace central du bâtiment ouvrant sur l’ensemble de ses différents secteurs, et de l’espace d’attente des apprentis en direction du restaurant, enroulé autour d’un patio.Certains de ces espaces sont susceptibles de recevoir des œuvres en trois dimensions, d’autres ne permettent que l’installation d’œuvres en deux dimensions.
Le choix des matériaux, techniques, couleurs, finis est libre.

CRITÈRES DE SÉLECTION DES CANDIDATURES
1) Motivation de l’artiste pour le projet et engagement dans une démarche de création contemporaine
2) Qualité des dossiers artistiques présentés.

CRITÈRES D’ÉVALUATION DES PROJETS POUR LE CHOIX DU LAURÉAT
1) Singularité de la démarche artistique et son adéquation avec le programme proposé : 50%
2) Qualité de la réponse en termes de longévité, de sécurité et de développement durable : 30%
3) Compatibilité de l’enveloppe financière et du cahier des charges : 20%

 Labellisé « centre d’art contemporain d’intérêt national », le centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc de la Ville de Thouars bénéficie du soutien du ministère de la Culture – DRAC Nouvelle-Aquitaine, du conseil régional Nouvelle-Aquitaine, du conseil départemental des Deux-Sèvres, de la Délégation académique à l’Action Culturelle du rectorat de Poitiers.
Le centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc est membre de d.c.a / association française de développement des centres d’art, de Astre, réseau arts plastiques et visuels en Nouvelle-Aquitaine et de BLA!, association nationale des professionnels de la médiation en art contemporain.