« JE VOUDRAIS VOUS DIRE QUE...»

Ce spectacle s’inscrit dans le dispositif “JE NE VOUDRAIS PAS DÉRANGER” piloté par l'Agence Régionale de Santé et l'OARA Nouvelle Aquitaine.
Ce dispositif conduit à faire un pas de côté par rapport à nos perceptions, à nos habitudes, à nos postures vis-à-vis de la maladie d’Alzheimer.
Grâce au décalage apporté par le langage du théâtre, grâce à la traduction d’un matériau soi-disant insensé en un propos artistique, nous allons découvrir collectivement la poésie de ces paroles, réinterroger notre image de cette maladie et celle des personnes qui en sont atteintes.Le collectif Zavtra s’empare de ce texte et en déchiffre sa moelle épinière, regardant comment en eux peuvent résonner ces mots, essayant d’aller chercher au-delà du langage, dans les sons, les polyphonies, l’acrobatie, en tentant, pour paraphraser Geneviève Demoures, médecin gériatre, rencontrée lors de la première résidence à l’OARA, “d’enlever les costumes de scène, pour être dans le coeur à coeur” et emprunter avec eux, ceux qui regarderont, “les petits chemins de traverse, loin des autoroutes sécuritaires de la vie…”
Créé en 2013, Zavtra (“Demain” en russe) est un collectif de 13 acteurs et actrices issus de la Séquence 7, septième promotion de l’Académie (École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin). Sous la direction d’Anton Kouznetsov, ils reçoivent une formation complète (chant, danse, mouvement scénique, acrobatie, jeu de l’acteur) axée sur un travail collectif. Producteur de spectacles, le collectif défend la collégialité tant dans la gestion que dans les choix artistiques du collectif et se définit par la pluralité de recherches et d’esthétiques théâtrales

Distribution :

Texte : Renaud Borderie

Avec : Collectif Zavtra (5 pers)

Durée : 45mn

Public :

Tout public
Possibilité avant ou après le spectacle.

Eléments financiers :

Coût de cession TTC : 600 (transports compris), une fois déduit l’apport de l’ARS et de l’OARA

(restauration, droits d’auteurs sont à la charge de l’organisateur)

Eléments techniques :

Une réunion préparatoire peut être envisagée avec l’ARS.

Aucune technique n’est nécessaire. La Cie travaille ou en plein air à la lumière du jour, ou en salle avec les plafonniers plein feu.
La lumière est crue et renvoie à la réalité des enjeux du spectacle. Les acteurs portent l’histoire sans artifice.

La structure accueillante doit donc mettre à disposition : des chaises /  des praticables pour permettre un dernier rang de chaises / éventuellement des draps et coussins pour le confort des rangs assis

Jauge : 100

Espace scénique : la mise en place de l’espace scénique est menée par la troupe.

Contact :

Mathieu JACOBS
Chargé de mission Spectacle vivant
Service projets artistiques
Pôle action territoriale
et accompagnement des publics

Tél. : 05 53 06 40 37 / 06 75 64 60 20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.