Stage de danses traditionnelles de Gascogne

Samedi 17 mars -  Montagrier - Salle des fêtes
De 14h à 18h : Atelier animé par Géraldine Constant-Wallon

21h : Bal avec Los Zinzonnaires et le groupe La Plaque (inter-plateau : Gilles Debecdelièvre)
Tarifs : 15 euros (stage + bal)
12 euros (stage)
6 euros (bal)

Renseignements : 06 83 71 01 98 (Los Zinzonaires)


Quelques éléments d'histoire
A la fin du XIXème siècle s'implantent un peu partout en Gascogne, avec beaucoup de succès, des danses à figures inspirées de la contredanse (country dance) anglaise (arrivée en France à la fin du XVIIème siècle), comme le congo ou le quadrille dans les Landes.
Puis à la fin du XIXème siècle apparaissent des danses en couple, originaires de divers pays d'Europe : polka, scottish, redova, mazurka, valse, varsovienne. rondeau.
Le rondeau, aussi appelé « rond » dans la région de Samatan, ou branle en Haut Agenais, descendant des rondes chantées (caroles, trescas...) communes à l'Europe entière depuis l'Antiquité.
branle
Le branle, spécifique au Béarn et au Pays Basque. Danse en chaîne, ouverte ou fermée, évoluant dans le sens des aiguilles d'une montre, avec un nombre variable de danseurs : de deux (dans certaines formes de branles de
la vallée d'Ossau ou de rondeaux) à plusieurs (rondeaux en chaîne des Landes, quelques branles béarnais...). Ladanse s'exécute donc sur un cercle. Elle est constituée d'un développement précis de pas, répétés autant de fois
que dure la musique ; évidemment, il y a un grand nombre de variantes sur une même zone…
Les sauts, spécifiques au Béarn et au Pays Basque également, seraient des danses directement dérivées de
formes de branles spécifiques de la Renaissance.
bourrées
Diverses formes de bourrées à 2 temps en Ariège, qui seraient issues d'un fonds ancien de danses à 2 ou 3 temps dont l'aire recouvre une grande partie de la France (Auvergne, Limousin, Berry, Bourbonnais),